Iron Maiden (enfin)

Ne pleures plus, ça y est Tata Elie, elle t’a enfin dégotté du Iron Maiden en version nain de jardin ou nain de balcon c’est selon. Ne remercie pas c’est pour toi.

J’admets pas de tailles hyper minus pour le moment mais ne t’inquiètes pas ça viendre en moins de temps qu’il n’en faut pour faire un bébé ,je parle ici pour la moyenne hein si ton deuxième prénom c’est Speedy Gonzales va falloir patienter un peu.

Voilà donc l’objet de convoitise, que même les américais nous envie, forcément, c’est une boîte européenne qui les produit alors ils doivent bien avoir les boules les pros du merchandising. Je ne vais pas le crier trop fort hein des fois qu’on se mette un peu à l’adulte

 

 

Le tee-shirt est disponible du 2 au 8 ans et c’est par ici que ça se passe: http://www.popnbaby.com/kids-2-10-ans/t-shirts-rock/t-shirt-iron-maiden.html

D’ailleurs j’ai crû voir leur présence annoncée sur un fest’ ou deux?! Bruits de couloir?

ED HARDY & moi

Nous aurait-elle pété une durite la Madame que vous pensez?

Peut-être…..

Un beau jour  à la boutique  je reçoit un coup de fil de la nouvelle responsable du département enfants de chez Ed Hardy par Christian Audigier qui voulait me présenter la nouvelle collection fraîchement débarquée en France.

Flattée ,certes, mais surtout hyper sceptique.Ce que j’avais croisé de chez eux ne m’avait pas du tout emballée. Elle insiste un peu, et curieusement elle vraiment l’air de connaître notre délire, elle s’est bien renseignée avant.

Ne rigolez pas, j’ai nombre de coups de téléphones par semaine (et je ne vous parle pas des mails!) qui commencent par « Votre boutique Bio, ou de commerce équitable etc… » Gné??? J’apprécie qu’on se renseigne un minimum avant de venir me déballer sa marchandise. Ca vous évite de perdre du temps et à moi aussi par la même occasion voire même me rendre plus désagéable que d’habitude.

Bref!

J’ai quand même eue la mauvaise d’idée de fouiner un peu chez Ed Hardy aux States puisque que l’enfant était déjà commercialisé la-bas. Re-pas convaincue, trop bling-bling trop vu, trop people, trop…trop tout en fait trop d’jeun’ pour moi surtout…J’aime pas non plus l’image du bonhomme et ce qui va avec (la fille blonde, le chien, la collec’ de voitures,de motos, Johnny….) c’est trop loin de nous.

J’y vais? J’y vais pas? J’ai l’âme d’une aventurière et à part un peu temps ça ne me coutera pas grand chose.Je chausse mes plateforme shoes et me v’là partie direction le sentier. J’arrive à la gare pile-poil au moment où ils la font évacuer pour cause d’intervention de la police, une course poursuite sur les voies à ce qu’il paraît. Punaise y’a pas que dans Julie Lescaut que ça arrive ces trucs là? Environ une bonne heure, un bus, un train et 2 métros plus tard me voilà arrivée sauf que dans mon élan je viens de me rendre compte que j’ai laissée l’adresse sur mon agenda mais dans mon autre sac!

Je me suis auto-maudite d’avoir mit des chaussures pareilles alors qu’il fait -5° et j’ai marché 2km et accessoirement d’avoir oubliée l’adresse. J’avance un peu et là même aveugle je pense que ne pouvait pas louper le temple le-dit show room installé depuis quelques semaines seulement.

Première impression: Je ne m’attendais pas à moins. Tout dans la démesure même le monsieur qui trimballe les cartons est en Ed Hardy. Les fauteuils sont audigier,les photos sont audigier, les fringues sont audigier,la déco est audigier, la boisson est audigier (energétique ou alcoolisée) enfin il n’y a rien qui ne soit pas estampillé, du people,du strass, de la paillette quoi. Ca me ferait presque sourire. On comprend mieux pourquoi il est surnommé le « godfather ».

La responsable du kid store descend (4 étages pleins à craquer quand même) et c’est parti. Ils sont entrain de s’installer alors elle s’excuse de chercher un peu les produits à droite et à gauche moi je trouverais ça presque sympa ça fait moins « usine ».

J’ai quand même le droit à la récitation habituelle du commercial, normal. Ensuite, elle me présente l’été…………………………..Wow!! Soufflée que je suis! Ben c’est pas moche?! Je vais regarder « comment que c’est fait dedans » parce que doit bien y avoir un truc louche?! Même pas. Bah merdre alors!Les graphismes sont sympas,les finitions impeccables,les coupes travaillées,pour les prix certes c’est pas du discount mais pas non plus du haut de gamme, il doit y avoir quelque chose qui ne tourne pas rond? La politique de la maison? Non, ils bossent à l’américaine alors inutile de vous dire qu’on maîtrise la question, donc pas de changements pour nous.  Vraiment rien à dire à part:

« OOOoooooh il est beau ce tee-shirt et le body aussi et le sac et…. ».

La honte j’vous jure, j’étais comme une gamine.Tu t’es fait avoir par la commerciale que vous allez me dire? Même pas! Elle m’a laissée tranquille, ce qui est rare et fortement appréciable.

Du coup j’ai insisté pour avoir quelques tee-shirts et leggings pour la fin de la saison et voilà c’est chose faîte:

Oui ça change de d’habitude pourtant j’ai même pas honte d’avoir aimé!

Pop’n’Baby sur Milk On Line

Ah là j’suis carrément fière,un produit sur milk.net.

Ouiiii bonnnn j’ai beau ne me revendiquer ni modeuse,ni tendance (et pour avoir fréquenté une école de stylisme je sais ce que je dis!) ça me fait plaisir d’être dans la série rock « après bébé » même avec un tee-shirt à cerises (qui serait plutôt pinup ou rockab’) mais bon on ne va pas chipoter j’suis quand même sur milk quoi!

Bon j’arrête.

Commentaires sur Le rockeur : et si on laissait tomber les préjugés pour une fois ?


C’est quoi un rockeur ?

J’ai posé la question à mon ami Robert. Robert le dictionnaire. Et Robert m’a répondu ceci : « Personne qui se réclame du mouvement rock« .

J’ai dit : « OK, cool. ». Et puis Robert a ajouté : « Le blouson de cuir noir, les santiags du rockeur« . Et là j’ai dit : « s’pas vré ! » et je me suis indignée.

Parce qu’entre nous, y a pas que Robert qui est gouverné par les clichés. En plus Robert, il est excusable, il n’a pas le temps de s’étendre sur les définitions et de chipoter sur les détails : ce n’est qu’un dictionnaire, après tout. Mais demande donc à n’importe qui ce qu’est un rockeur, et tu verras que tu auras droit à ta dose de clichés et d’idées reçues.

Car le rockeur, on l’imagine volontiers comme un personnage dans le genre bête et méchant, sombre et agressif, adepte du mauvais goût, du son trop fort, du rire gras et de la bière à outrance. A partir de là, envisager qu’une famille et que des enfants évoluent dans un univers tourné vers la culture rock est une idée qui dérange et qui donne lieu aux pires idées reçues.

On commence par le look. Parce que c’est important le look.

Et dans l’esprit des gens, un look rock’n’roll, c’est quoi ? Si on résume, c’est du mauvais goût. C’est des fringues sales et trouées, du noir à outrance, des accessoires aussi extravagants qu’énigmatiques, une sorte de mise en scène vouée à témoigner son anticonformisme tout en inspirant une sorte d’aversion générale. En gros le rockeur, il est censé porter du collier à clou, du cuir et des fringues trouées, avoir le cheveu long et gras et secouer la tête frénétiquement sur des rythmes abrutissants tout en faisant ronronner le moteur de sa Harley. Seulement voilà, le rockeur n’est pas nécessairement un gothique intégriste baignant dans un univers sombre emprunt de satanisme, ni un punk pataugeant dans son vomi et s’enfilant des épingles à nourrice dans les oreilles.

Et les femmes qui se revendiquent rock’n’roll, on en pense quoi alors ?! Qu’elles répondent aux mêmes clichés, boivent et éructent leur bière dans les concerts de hard rock, portent des collants troués et des vestes à frange, se crêpent les cheveux, se maquillent de façon à cultiver leur vulgarité et se font tatouer des têtes de mort plein les bras comme des camionneurs ?

Mes bichons, vous ne croyez pas qu’il est grand temps de rompre enfin avec ces tristes idées reçues ?

Parce que, soyons bien d’accord, on respecte le trip gothique, on respecte le punk dans toute sa splendeur, les hardos barbus et les rassemblements de motards sur fond de rock’n’roll. On respecte et souvent, on aime (enfin vous peut-être pas, mais moi j’aime). Seulement voilà, il serait temps d’ouvrir un peu les yeux et de se rendre compte que le rock’n’roll, ce n’est pas QUE ça. Qu’un papa rockeur n’a pas forcément le look d’Ozzy Osbourne, qu’une maman rockeuse n’est pas forcément une Nancy Spungen et que des mômes peuvent être lookés rock’n’roll tout en restant ancrés dans leur univers enfantin.

Parce que pour info, le rock n’a pas engendré que du mauvais goût et des icônes sombres, suintant la révolte, le mal être et l’agressivité.

Tiens, tu cherches du rockeur charismatique ? Je vais t’en donner en veux-tu en voilà :

Hé ouais, tout de suite, c’est plus sexy, je ne te le fais pas dire.

Et quand les nanas décident de donner dans le trip rock’n’roll, ça donne quoi alors ? Ben ça peut donner ça :

Allez, dis-le : « Ah ouais, quand même… »

Alors pour conclure, on dit quoi ? On se dit que finalement, l’esprit rock’n’roll engendre aussi du bon goût, que s’habiller rock ne signifie pas s’enlaidir pour autant (bien au contraire) et qu’on peut décider d’opter pour une garde robe rock, y compris pour ses mômes, sans traumatiser qui que ce soit. Et puis franchement, de vous à moi, t’oserais dire que c’est pas mignon-trognon-trop-chou-‘achment-trop-fun de voir des mômes sapés comme ça ?! :

Enfin moi personnellement, je kiffe. Méchamment même. Pis faut avouer une chose, c’est que la mode rock pour les gosses, ça a autrement plus de style que les joggings Franklin et les t-shirts Dora l’exploratrice… Enfin bon, je dis cela, je ne dis rien…