Maman comment on headbangue?

 

« Dis Maman comment qu’on fait pour headbanguer?

-P’tain Hell-A, nan mais sérieusement tu ne pourrais pas ,comme les gamins de ton âge, demander comment on fait les bébés plutôt?!Ah tu le sais déjà? ah… »

Pour toi non-initié à ses pratiques peu courantes, voici la définition de notre ami Wiki histoire que situe un peu le contexte:

« Le headbang ou headbanging est un type de danse impliquant de violents mouvements de la tête en cadence avec la musique, le plus souvent du heavy metal par les métalleux même si des danses similaires ont été pratiquées depuis longtemps sur d’autres types de musique (induisant un état de transe). Les pratiquants sont unanimes : l’intensité de l’exercice est décuplée lorsque l’on a les cheveux longs. »

Voilà maintenant que tu sais de quoi il s’agît, il faut que tu saches comment ça lui est venu. Contrairement à ce que tu penses nous ne secouons pas la tête sans arrêt à la maison, enfin pas tout le temps. Je fais juste partie des gens qui passent l’aspirateur sur de la musique douce genre…Pantera alors cela peut donner lieu à certaines scènes un peu cocasses va-ton dire. Non, je me suis jamais coincée les cheveux dans l’aspi d’abord!

Ca lui a prit cet été, depuis que la demoiselle a découvert Simone d’Epica (y’a bien que sur elle que Simone ça peut faire classe surtout prononcé à l’allemande!), Doro et Angela d’Arch Ennemy.Car, mon boulet, un tantinet feministe sur les bords s’interresse aux filles dans le metal, elle qui pensait jusqu’alors que c’était reservé aux messieurs cheuvelus uniquement.

  

Une sacrée révélation! Car en plus de chanter elles sont aussi pros dans l’art du headbanging (et carrement bonnasses ce qui ne gâche rien!!)

Depuis, elle se passionne pour les chanteuses, mais pas les p’tites meufs qui fredonnent de la soupe, les vraies, à gros coffre (dans tous les sens du terme). Sa préférence va, bien evidement, à celles qui chantent et headbanguent en même temps of course. Elle a passé tellement de temps la bouche ouverte pendant les concerts que j’avais peur qu’elle gobe un truc!

Tiens mates un peu la fan de base pendant Doro:

Alors quand je lui a rapporté des photos de Noein au Wacken qu’elle a vu la chanteuse à locks fluo (Jenni il me semble), qu’il y avait UNE bassiste bassiste et qu’en plus ils étaient français ça combinait pas mal de ses centres d’intérêt: elle venait de trouver sa vocation. Mais il restait toujours le problème de la danse…

Noein

Pogoter, ça , elle maîtrise, bien mieux que sa mère d’ailleurs. Au hellfest, elle serait bien partie circlepit-er avec le frangin pendant Dagoba mais j’suis une daronne pas drôle alors z’ont pas put y aller et elle m’en veut encore. C’est comme slammer les seins à l’air ça lui ai carrément interdit avant ses 16 ans. Ah ben ouais on a beau être une môman rock n roll on a des principes.

Seulement, sa génitrice depuis qu’elle est passée du côté obscur de la force, c’est à dire dans le monde merveilleux de la parentalité, elle a moins eu l’occasion de pratiquer car nouer une écharpe de portage en secouant la tête c’est pas pratique, il en va de même pour aller faire courses -à moins que ce soit chez Leclerc à Clisson  le deuxième WE de Juin mais là c’est une autre histoire-. Avouons-le aussi mes cervicales n’ont plus 16 ans…

Mais comme je suis une bonne mère j’ai dégotté à ma descendance un petit tuto qui a rencontré grand succès.Je te laisse imaginer le résultat a la casa, ou plutôt ,non n’imagines pas.

 

Comme je ne suis pas une pro et que chez moi ça a été toujours assez instictif, j’ai eu bien eu besoin d’un petit coup de main (ou plutôt de cheveux!) parce que le balayage de sol ou l’hélicoptère ça m’a toujours laissée admirative ou perplexe… j’me tate encore.

Le mercredi ça n’est plus raviolis mais headbang dans le salon!

On n’oublie pas d’envoyer sa photo de la honte de l’école: toutes les infos sont ICI